Lettre aux Akyés de la diaspora

Lettre aux Akyés de la diaspora

Mes frères et soeurs, dignes fils et filles Akyés, que puis-je dire pour vous convaincre ?

Avez vous entendu parler du système libanais qui domine la Côte d’Ivoire ?  le système juif, et d’autres systèmes qui dominent les peuples ?

Ya-t-il un système qui existe pour nous  people de cote d’ivoire?

Ya-t-il un système qui pourra faire sortir le peuple Akyé de la pauvreté ?  allons-nous laisser notre région et notre people subir les caprices de la domination?

Oui, nous sommes dominés et envahis ; oui nous sommes instruits mais pauvres ; oui, nous avons les terres et les grandes cultures de rentes mais nous sommes restés pauvres et nous avons presque tout perdu. Notre fierté est entachée, notre dignité aussi. La pauvreté continue de s’installer à grande Vitesse. La misere brille partout dans nos village. Les soucis et le stress continuent de faire des dégats et pourtant, la possibilité de faire volte face est là et la volonté ne manque pas. Rien ne pourra nous arrêter si nous le voulons. Rien ne pourra nous arrêter si nous nous mettons ensemble. Sommes nous conscients de cette situation ? pouvons nous, nous orgraniser et organiser nos ressources ? N’est-il pas temps de penser à un système de travail de reorganisation ?  Sommes nous prêts à trouver des solutions ? Est-ce que notre peuple est prêt  pour une vision  positive  et de mener des actions concretes ? Oui toi,de quel côté es-tu ? Es-tu de ceux qui font partir des spectateurs ou de ceux qui apportent des solutions ? es-tu celui qui demande ce que ton peuple  fait pour toi ? ou  celui qui cherche à savoir ce qu’il peut faire pour son peuple ?

En effet peux-tu le faire seul, si oui?  Sinon, qu’attends tu ?

 Le combat de la souveraineté économique est notre combat.

Dignes fils, “combattons ensemble comme des frères sinon nous mourons ensemble comme des troupeaux,” disait Martin Luther King.

Et moi je dirais “travaillons ensemble comme des frères, sinon notre people moura dans la pauvreté comme des esclaves dans la misère”.

 Nous diaspora ,  nous refusons de mourir comme des incompétants des temps presents car c’est le temps de tendre la main au people.

 Maintenant arme-toi de courage et de bonne volonté et sois prêt pour la relance du pouvoir financier de notre région comme l’ont fait dans le passé certains grands noms du pays Akyés.

Encore merci de l’attention et surtout pour le temps que vous m’avez accordé. Je compte sur vous.

Que dieu nous bénis